De l’Alpha à la Biblio

Permettre à des adultes faibles lecteurs d’investir les bibliothèques publiques, c’est évidemment un beau challenge pour tout.e.s ! Plusieurs bibliothèques publiques, dont la Biblio de Saint-Gilles, ont fait le choix de s’associer avec des associations d’alphabétisation pour réfléchir et mettre en place des projets qui permettent cette rencontre et lui donnent du sens.

À Bruxelles, le Collectif Alpha a ainsi développé trois projets qu’il présente aujourd’hui dans son nouveau cahier intitulé « Pratiques d’alphabétisation en bibliothèque ». Avec la Biblio de Saint-Gilles et la Maison du Livre, il vous invite à la rencontre des acteurs et actrices de ces possibles.

Au programme :
9h30 : accueil
10h-12h30 : Ateliers coanimés par des apprenants autour du livre et la lecture.  Ces ateliers sont ouverts à tous (sauf aux groupes d’alpha oral)
13h30-16h30 : Rencontre avec les acteur·trice·s des trois projets présentés dans « Pratiques d’alphabétisation en bibliothèque »

Réservation obligatoire pour les groupes (02/538.36.57)

Deux autres rencontres sur le même thème sont prévues à Koekelberg (30 avril 2019) et à Saint-Josse (20 mai 2019)

Découvrez ici quelques expériences menées en partenariat groupe d’alphabétisation / bibliothèque

Ce samedi : vente de livres d’occasion à tout petits prix

C’est ce samedi 30 mars, de 10h à 17h.

Achetez quelques livres d’occasion à tout petits prix.

Les bénéfices reviendront entièrement à la Plateforme serviront à financer l’achat de livres scolaires dont des dictionnaires dans plusieurs langues aux enfants réfugiés scolarisés à l’Ecole Maximilien.

Pour faire de la place dans ses rayons, la Biblio « élague » régulièrement ses collections. C’est principalement le fruit de cet élagage qui vous sera proposé : livres documentaires, romans, bandes dessinées pour enfants et adultes.

Ce sera également l’occasion de découvrir les deux expositions :

 

 …

Le poème du mois de Mars

Voici, comme promis, le poème du mois choisi dans un livre du grand poète américain Walt Withman (clic)

 

Résultat de recherche d'images pour "feuilles d'herbe whitman images"

Chant de la grande route
A pied et le cœur léger, je pars sur la grand-route,
Bien portant, libre, le monde devant moi,
Le long chemin brun devant moi conduit
Partout où je voudrai.

Désormais je ne fais plus appel à la chance,
C’est moi-même qui suis la chance,
Désormais je ne pleurniche plus, je ne diffère plus,
Je n’ai besoin de rien,
J’en ai fini avec les malaises des gens casaniers,
Avec les bibliothèques, les critiques et les plaintes,
Vigoureux et content, j’arpente la grand-route.

La terre – je n’en demande pas plus
Je ne demande pas que les constellations
Soient plus proches,
Je sais qu’elles sont très bien là
Où elles sont,
Je sais qu’elles suffisent à ceux
Qui les habitent (…)

N’oublions pas notre jeune public… voici un poème de Susie Morgenstern tiré de « les potins du potager » (clic)

Résultat de recherche d'images pour "les potins du potager morgenstern images"

Elle tache, elle gave
La maudite betterave
« Bortsch » dans la marmite
Et vite, on se quitte !
Cette soupe de grand-mère
A l’odeur de l’enfer
Enflée, charnue, cette racine
Rouge sang, rouge noir, crapaudine
Cela dit, selon les derniers sondages
50% des gens aiment cette sauvage
Ce qui prouve qu’il faut de tout
Pour faire un monde de fous comme nous…

« Livre Migre* » : quatre expos à La Biblio et La Maison du Livre

Ne manquez de venir visiter les quatre expositions sur la question migratoire, entre le 12 mars et le 6 avril pendant les heures d’ouverture de la Biblio.

Plusieurs classes des écoles saint-gilloises ont participé à des ateliers philo, animés par Lara Pierquin-Rifflet (Philéas & Autobule) et des ateliers créatifs animés par l’illustratrice Sarah Cheveau (Cargo Collective). Au cours de ces ateliers, les enfants se sont interrogés sur les migrants et les réfugiés et ont créé collectivement plusieurs livres illustrant ce thème.

Dans le but de confronter les différentes approches du langage pour ‘ dire ‘ l’immigration, le Théâtre de la Parole a réalisé un abécédaire de l’immigration en collaboration avec le conteur, comédien et plasticien Hamadi.

Amnesty International s’est associé à un collectif de photographes pour documenter la faculté de résilience d’hommes, de femmes et d’enfants contraints de fuir les violences et les persécutions et de chercher ailleurs une protection.

Dans le cadre de l’action #SafePassage, des artistes du Parcours d’Artistes 2018 ont enfilé un gilet de sauvetage et pris la pose pour appeler à des passages sûrs et légaux pour les migrants et pour contre-attaquer toute forme de criminalisation de la solidarité.
Par ce projet, les Rencontres Saint-Gilloises et Médecins Sans Frontières Belgique veulent montrer leur solidarité avec les milliers de personnes qui cherchent un refuge.

 

* En partenariat avec La Maison du Livre, le Service de la Culture de Saint-Gilles, le Service de l’Enseignement, le Service de l’Égalité des Chances, l’Échevinat de la Cohésion sociale, le Cpas de Saint-Gilles, Pierre Bailly, Amnesty International, Médecins sans frontières, le Théâtre de la Parole, la Plateforme citoyenne de Soutien aux Réfugiés.
Avec le Soutien de la Cocof et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Focus du mois de mars : les réfugié·e·s

 

En résonance avec notre projet « Livre Migre« , nous avons voulu vous faire (re)découvrir des ouvrages sur le thème des réfugié·e·s.

Sujet brulant d’actualité qui divise parfois ou réunit de multiples citoyens, il est aussi bien le thème de nombreux romans, de bandes dessinées que d’ouvrages documentaires ou d’albums jeunesse que nous mettons à votre disposition.

Lien vers le catalogue

Bibliographie

Je dis livres ! le club de lecture de la biblio

Le club de lecture de la Biblio et la Maison du Livre vous invitent à rencontrer Fatiha Saïdi, autrice de « Par les liens forcés du mariage : la mécanique insidieuse des mariages forcés » et Amidou Si M’Hammed, auteur de « Tangellois, non peut-être ! ».

Fatiha Saïdi, elle-même concernée par le mariage forcé, nous livre son témoignage personnel. Elle dénonce cette pratique très ancienne et encore d’actualité dans de nombreuses cultures.

Amidou Si M’Hammed, quant à lui, se veut dans la transmission. Il nous raconte avec beaucoup de verve l’histoire de l’arrivée de toute sa famille à Bruxelles dans les années 60.

La rencontre aura lieu le 7 mars à 18h.

Bienvenue à tou·te·s !

Il n’est pas nécessaire d’avoir lu ces livres pour y participer.…