les poèmes du mois de septembre

Ce mois-ci nous vous offrons le poème de l’auteure belge Anne Herbauts glané dans son magnifique livre « Je ne suis pas oiseau » (est-il disponible ?) aux merveilleuses images et photos, feuilletez-le c’est du pur bonheur !
Résultat de recherche d'images pour "je ne suis pas un oiseau herbauts"

Je ne suis pas un oiseau

Je ne suis pas un oiseau.

Ni miettes

Je ne suis pas un oiseau

Ni miettes

Ni nid

Ni œufs

Ni ciel

Si le ciel si

Je ne suis pas un oiseau

Je ne suis pas un oiseau

Je ne suis pas léger, menu

Ni bec ni plumes

Je ne chante pas

Je n’aime pas les arbres

Si les arbres si

Je ne suis pas un oiseau

Je ne vis pas dans les branches

Ni jungle,

Ni instinct

Ni beauté sauvage

Je n’écoute pas chanter la pluie

Si la pluie si

Je ne suis pas un oiseau

Pas d’innocence

Pas de soleil

Ni lisières

Ni piquant de l’air

Pas de peu, de rien

Non

Je ne suis pas un oiseau

Je ne suis pas un oiseau.

L’horizon n’est à personne. Il recule. Ne cesse. Rebute, découle. Les murs feront semblant qu’il n’y en n’a plus, d’horizon. Et des ciels beaux d’opéra, lambeaux, tomberont, tragiques, sur une espérance inimaginable. Des cieux miteux, des clairières vermoulues en drapés barreaux, ça ne donne rien, que des journées tristes. Horizons en parpaing. Bords d’autoroutes. Soulignent un bruit de canette. Sans oiseaux. Ou ce seront des reliquats d’oiseaux, avec juste les plumes et la vermine de ceux qui sont en route sans savoir où aller.

Qui sont en route sans savoir où aller.

Les plus jeunes jeunes ne sont pas en reste, voici un poème grappillé dans le livre de Rascal qui a merveilleusement illustré les visages des poètes choisis dans le si juste titre  « Les poètes ont toujours raison » (est-il disponible ?)

Résultat de recherche d'images pour "les poètes ont toujours raison rascal"

L’écolier

 J’écrirai le jeudi j’écrirai le dimanche

quand je n’irai pas à l’école

j’écrirai des nouvelles j’écrirai des romans

et même des paraboles

je parlerai de mon village je parlerai de mes parents

de mes aïeux de mes aïeules

je décrirai les prés je décrirai les champs

les broutilles et les bestioles

puis je voyagerai j’irai jusqu’en Iran

au Tibet ou bien au Népal

et ce qui est beaucoup plus intéressant

du côté de Sirius ou d’Algol

où tout me paraîtra tellement étonnant

que revenu dans mon école

je mettrai l’orthographe mélancoliquement

 

Raymond Queneau

Blocus

Tu es en blocus ? Besoin d’un endroit pour réviser au calme ?
Un local est mis à ta disposition à la section jeunesse  pour une étude silencieuse.

Si tu préfères travailler avec tes copains, la section adultes est  également à ta disposition.

N’oublie pas ton Bibliopass !

 

Mardi  4 et 18 juin de 12h à 17h

Mercredi  5, 12 et 19 juin de 14h à 19h

Jeudi  6, 14 et 20 juin de 15h à 18h

Vendredi  7, 14 et 21 juin de de 15h à 18h

Samedi  8, 15 et 22 juin de 9h à 13h…

Le poème du mois de mai

Voici les poèmes que nous avons choisis pour ce mois de mai :

Mon rêve familier cueilli dans  :

Résultat de recherche d'images pour "mon premier verlaine images"

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D’une femme inconnue, et que j’aime, et qui m’aime,
Et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m’aime et me comprend.

Car elle me comprend, et mon cœur, transparent
Pour elle seule hélas ! cesse d’être un problème
Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.

Est-elle brune, blonde ou rousse ? -Je l’ignore.
Son nom ? Je me souviens qu’il est doux et sonore
Comme ceux des aimés que la Vie exila.

Son regard est pareil au regard des statues,
Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L’inflexion des voix chères qui se sont tues.

Paul Verlaine

ce livre est-il disponible clic

Et pour les plus jeunes « La dame de l’accueil » collecté dans :

Résultat de recherche d'images pour "mon kdi n'est pas un kdo images"

 

La dame de l’accueil
a des cheveux de choucroute
des cils en frites
des yeux de cacahuète
des paupières en guimauve
une bouche en saumon
des doigts de boudin blanc
une bague en tomate cerise
un corsage en viennoiseries
et un cœur d’artichaut

Michel Besnier

ce livre est-il disponible clic

Ce samedi : vente de livres d’occasion à tout petits prix

C’est ce samedi 30 mars, de 10h à 17h.

Achetez quelques livres d’occasion à tout petits prix.

Les bénéfices reviendront entièrement à la Plateforme serviront à financer l’achat de livres scolaires dont des dictionnaires dans plusieurs langues aux enfants réfugiés scolarisés à l’Ecole Maximilien.

Pour faire de la place dans ses rayons, la Biblio « élague » régulièrement ses collections. C’est principalement le fruit de cet élagage qui vous sera proposé : livres documentaires, romans, bandes dessinées pour enfants et adultes.

Ce sera également l’occasion de découvrir les deux expositions :

 

 …

Ateliers aide à l’étude : planning

Tu es étudiant en secondaire ?
Quelle est ta méthode de travail ?
Que peux-tu faire pour l’améliorer ?

Leïla et Brigitte de la Cellule Scolaire et Jeunesse te proposent des ateliers pour découvrir quelques outils qui t’aideront à t’organiser, à étudier et à apprendre.

Plus d’info ? Appelle Leïla au 0477 / 53.76.83 ou Brigitte au 02/542 .63.54

Mercredi 14 novembre de 14h à 16h

Jeudi 22 novembre de 16h30 à 18h

Jeudi 6 décembre de 16h30 à 18h

À la Biblio. Inscription conseillée : 02/543.12.33 ou bibliotheque.1060@stgilles.irisnet.be

Maison du Livre : Mon père, ce robot…

A l’occasion de ses vingt ans, la Maison du Livre interroge le futur ! Pas de boule de cristal pour autant, c’est le futur « actuel » que nous observerons : le futur vu d’ici, celui qui fait rêver (parfois), qui nous fait peur (souvent), celui qu’on nous prédit, qu’on prétend nous imposer…

 

 Quel futur voulons-nous et aurons-nous le choix ?

 

Notre point de départ sera de constater un mouvement simultané, voire convergeant, d’hybridation entre l’homme et la machine : l’humain tendrait à se machiniser, tandis que la machine s’humaniserait. Intelligence artificielle, robotique et algorithmes d’un côté ; prothèses, implants, interventions sur le génome et numérisation des organes de l’autre. En viendrons-nous à abolir la distinction entre vivant et non-vivant ? L’être humain est-il entièrement numérisable ? Nous tâcherons de faire la part du réel, de la fiction, de la mythologie et de l’enfumage.

 

Toutes ces thématiques seront explorées au travers

 

– d’une grande exposition : ligne du temps interactive, installations d’artistes, parcours culturel, mythologique, littéraire et cinématographique, objets et messages venus d’un futur plus ou moins imaginaire… ;
– de rencontres : littéraires, scientifiques, (bio)éthiques, philosophiques, etc. pour démêler, confronter, évaluer et tenter de comprendre ;
– d’ateliers pour inviter les grands et les moins grands à appréhender les enjeux, pour raconter, débattre et argumenter ;
– de spectacles : comment fut inventé le mot « Robot », quand l’homme se fait happer dans un jeu infernal, danse d’une jeune fille avec un robot… ;
– du cinéma : des origines à nos jours, le 7ème art décline les cyborgs, corps hybridés, robots humanisés, empruntant aux mythes, aux utopies et, le plus souvent, aux dystopies.

 
Retrouvez le programme complet ainsi qu’un ensemble de ressources pour aller plus loin sur le site : www.monperecerobot.net

Concours de nouvelles fantastiques pour auteurs adolescents

Tu as de l’imagination ? Tu as entre 14 et 18 ans ? Tu aimes inventer des histoires à dormir debout ? Prends ton bic et lâche-toi. Ecris une nouvelle dans le genre fantastique de max 5 pages et gagne un des prix !

Clic ici pour plus d’infos sur le concours et ici pour le roman co-écrit par le parrain et le gagnant du concours de 2017.…

Concours de textes courts sur la guerre 14-18

 

La commune de Saint-Gilles organise un concours de textes courts sur la guerre 14-18. Ce concours s’inscrit dans les évènements initiés par la commune de Saint-Gilles dans le cadre de la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale. La commémoration du centenaire a, pour la commune, l’objectif de  mettre en évidence les valeurs et les paradoxes qui peuvent se dégager de la Grande Guerre : la paix et la brutalisation ; la démocratie et le nationalisme ; la liberté et le totalitarisme. Le centenaire de la guerre 14-18 est l’occasion de rappeler l’importance de ces valeurs pour construire la paix et les conséquences terribles lorsqu’elles ne sont plus respectées.

Le concours de textes courts (max. de 3.000 signes) est ouvert à tous. Le texte doit s’inscrire dans les objectifs énoncés ci-avant. L’œuvre doit être un texte original et inédit.

Trois prix de 200 euros seront décernés dont un pour les moins de 18 ans, par un jury composé d’auteur, de journaliste, de responsable culturels, de lecteurs, comme Laurence Vielle, poétesse et comédienne, et Christian Laporte, journaliste.

Une sélection de textes sera publiée, exposée et dite lors d’une soirée littéraire en novembre 2018.

Date limite de remise des textes : 2 juillet 2018.

Règlement complet : http://www.stgilles.brussels, et information : contact.1060@stgilles.irisnet.be.…