Le poème du mois de mai

Voici les poèmes que nous avons choisis pour ce mois de mai :

Mon rêve familier cueilli dans  :

Résultat de recherche d'images pour "mon premier verlaine images"

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D’une femme inconnue, et que j’aime, et qui m’aime,
Et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m’aime et me comprend.

Car elle me comprend, et mon cœur, transparent
Pour elle seule hélas ! cesse d’être un problème
Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.

Est-elle brune, blonde ou rousse ? -Je l’ignore.
Son nom ? Je me souviens qu’il est doux et sonore
Comme ceux des aimés que la Vie exila.

Son regard est pareil au regard des statues,
Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L’inflexion des voix chères qui se sont tues.

Paul Verlaine

ce livre est-il disponible clic

Et pour les plus jeunes « La dame de l’accueil » collecté dans :

Résultat de recherche d'images pour "mon kdi n'est pas un kdo images"

 

La dame de l’accueil
a des cheveux de choucroute
des cils en frites
des yeux de cacahuète
des paupières en guimauve
une bouche en saumon
des doigts de boudin blanc
une bague en tomate cerise
un corsage en viennoiseries
et un cœur d’artichaut

Michel Besnier

ce livre est-il disponible clic

Je dis livres ! le club de lecture de la Biblio

Nous vous invitons à notre prochaine rencontre le jeudi 2 mai à 15h30. A cette occasion, nous nous intéresserons au genre littéraire de la nouvelle.

La nouvelle dont la qualité première est de pouvoir être lue d’un seul trait du fait de sa brièveté rencontre beaucoup de succès.

Nous vous présenterons les deux recueils suivants :

Résultat de recherche d'images pour "infidele oates images"

 

Résultat de recherche d'images pour "une fille bien jones images"

 

Bienvenue à tou·te·s ! Il ne faut pas avoir lu ces livres pour participer.

Prochaine rencontre le jeudi 13 juin à 15h30.…

Ce samedi : vente de livres d’occasion à tout petits prix

C’est ce samedi 30 mars, de 10h à 17h.

Achetez quelques livres d’occasion à tout petits prix.

Les bénéfices reviendront entièrement à la Plateforme serviront à financer l’achat de livres scolaires dont des dictionnaires dans plusieurs langues aux enfants réfugiés scolarisés à l’Ecole Maximilien.

Pour faire de la place dans ses rayons, la Biblio « élague » régulièrement ses collections. C’est principalement le fruit de cet élagage qui vous sera proposé : livres documentaires, romans, bandes dessinées pour enfants et adultes.

Ce sera également l’occasion de découvrir les deux expositions :

 

 …

Le poème du mois de Mars

Voici, comme promis, le poème du mois choisi dans un livre du grand poète américain Walt Withman (clic)

 

Résultat de recherche d'images pour "feuilles d'herbe whitman images"

Chant de la grande route
A pied et le cœur léger, je pars sur la grand-route,
Bien portant, libre, le monde devant moi,
Le long chemin brun devant moi conduit
Partout où je voudrai.

Désormais je ne fais plus appel à la chance,
C’est moi-même qui suis la chance,
Désormais je ne pleurniche plus, je ne diffère plus,
Je n’ai besoin de rien,
J’en ai fini avec les malaises des gens casaniers,
Avec les bibliothèques, les critiques et les plaintes,
Vigoureux et content, j’arpente la grand-route.

La terre – je n’en demande pas plus
Je ne demande pas que les constellations
Soient plus proches,
Je sais qu’elles sont très bien là
Où elles sont,
Je sais qu’elles suffisent à ceux
Qui les habitent (…)

N’oublions pas notre jeune public… voici un poème de Susie Morgenstern tiré de « les potins du potager » (clic)

Résultat de recherche d'images pour "les potins du potager morgenstern images"

Elle tache, elle gave
La maudite betterave
« Bortsch » dans la marmite
Et vite, on se quitte !
Cette soupe de grand-mère
A l’odeur de l’enfer
Enflée, charnue, cette racine
Rouge sang, rouge noir, crapaudine
Cela dit, selon les derniers sondages
50% des gens aiment cette sauvage
Ce qui prouve qu’il faut de tout
Pour faire un monde de fous comme nous…

Focus du mois de mars : les réfugié·e·s

 

En résonance avec notre projet « Livre Migre« , nous avons voulu vous faire (re)découvrir des ouvrages sur le thème des réfugié·e·s.

Sujet brulant d’actualité qui divise parfois ou réunit de multiples citoyens, il est aussi bien le thème de nombreux romans, de bandes dessinées que d’ouvrages documentaires ou d’albums jeunesse que nous mettons à votre disposition.

Lien vers le catalogue

Bibliographie

Le poème du mois

Et voici le poème du mois de février choisi dans Derniers poèmes d’amour de Paul Eluard ici

 

Ici

Une rue abandonnée
Une rue profonde et nue
Où les fous ont moins de peine
Que les sages à pourvoir
Aux jours sans pain sans charbon

C’est une question de taille
Tant de sages pour un fou
Mais rien par-delà l’immense
Majorité du bon sens
Un jour cru sans proportions

La rue comme une blessure
Qui ne se fermera pas
Le dimanche l’élargit
Le ciel est un ciel d’ailleurs
Roi d’un pays étranger

Un ciel rose un ciel heureux
Respirant beauté santé
Sur la rue sans avenir
Qui coupe mon cœur en deux
Qui me prive de moi-même

Dans la rue de rien personne

 

…et encore un petit pour les enfants cueilli dans Poèmes de Raymond Queneau  ici

Résultat de recherche d'images pour "images poemes de raymond queneau benoit marchon"

Un enfant a dit

Un enfant a dit
je sais des poèmes
un enfant a dit
chsais des poaisies

un enfant a dit
mon cœur est plein d’elles
un enfant a dit
par cœur ça suffit

un enfant a dit
ils en sav’ des choses
un enfant a dit
et tout par écrit

si lpoète pouvait
s’enfuir à tir-d’ailes
les enfants voudraient
partir avec lui

 …

Je dis livres ! le club de lecture de la biblio

L’extrême-droite se profile et s’impose dans de trop nombreux pays…

Nous vous proposons deux livres qui se rapportent au régime nazi et vous convions à leur présentation le jeudi 7 février à 15h30.

Le système totalitaire / Anna Arendt ce livre est-il disponible ?

Résultat de recherche d'images pour "le système totalitaire arendt"

 

Dans le jardin de la bête / Erik Larson ce livre est-il disponible ?

Résultat de recherche d'images pour "dans le jardin de la bete livre"

Nous vous invitons à leur présentation lors de notre prochaine rencontre le jeudi 7 février à 15h30.

Bienvenue à tou·te·s !

Il n’est pas nécessaire d’avoir lu ces livres pour y participer.…

je dis livres ! : le club de lecture de la Biblio

Nous vous proposons de découvrir des auteurs iraniens ou plutôt deux autrices iraniennes exilées pour fuir le régime en place. En effet, la diaspora iranienne qui vit en France et en Belgique nous offre régulièrement de beaux livres.

Nagar Djavadi et Chahdortt Djavann vivent en France, elles nous livrent toutes les deux un récit mêlé d’éléments autobiographiques.

Résultat de recherche d'images pour "desorientale image"

 

Résultat de recherche d'images pour "je viens d'ailleurs"

 

Rendez-vous le jeudi 10 janvier à 15h30.

Il n’est pas nécessaire d’avoir lu ces livres pour participer.

Bienvenue !…

Le poème du mois

Comme il y a l’employé du mois, le joli mois de mai, le mois des soldes…

il y aura – bonne résolution de la nouvelle année – le poème du mois, renouvelé à chaque échéance. Car dans ce monde de brutes un peu de poésie ne peut pas faire de tort !

Pour le mois de janvier, nous avons choisi un poème de Jean Amrouche déniché dans « Etoile secrète » clic ce livre est-il disponible ?

Note

Mes paroles émergent en moi

Comme les bulles irisées

Qui vont mourir sur les eaux tristes.

 

Je n’ai rien dit qui fût à moi,

Je n’ai rien dit qui fût de moi,

Ah ! dites-moi l’origine

Des paroles qui chantent en moi !

 

Je n’ai pu créer des images

Ni charger les mots de magie,

Quelle main unissait les choses

Dans le néant de ma mémoire,

Les faisant éclater soudain

Dans les fruits d’un amour étrange ?

 

Est-ce la main d’un Ange, en moi présente et absente ?

Est-ce la main d’un Dieu veillant au-delà de moi-même ?

Qui me dira le destin de ces paroles d’inconnu ?

De quoi sont-elles messagères ?

De qui suis-je le messager ?

…et puis parce que la poésie s’apprécie à tout âge, voici un poème jeunesse de Edward van de Vendel cueilli dans « Super gloupi »

Lettre

J’écris des mots

sur le sable

avec mes doigts

de pied.

La mer vient lire.

Régulièrement.

Et elle emporte son courrier.

En tous cas,

pas de réponse.

Jamais.

A moins que…

Et si la mer,

vague après vague,

ouvrait de nouvelles pages

sur le rivage ?